Apprendre une langue dès son plus jeune âge

À l’âge où l’allemand n’est pas encore maîtrisé, les parents se demandent si l’éveil à une autre langue ne va pas perturber l’acquisition de la langue maternelle. Les observations d’enfants bilingues prouvent le contraire. Un enfant peut apprendre deux langues,voire trois et même quatre, sans difficultés.

Française et vivant en Allemagne, je ne parle à mes enfants qu’en français tandis que leur papa leur parlait en allemand, jusqu’à l’âge de trois ans. Depuis quelques années, le français a pris une place prioritaire dans notre famille.

Depuis 2008, je me suis aussi spécialisée dans l’apprentissage du français pour jeune enfant, c’est-à-dire débutant sans aucune expérience de la langue. J’ai suivi une formation, rencontrer des spécialistes et lu beaucoup. Il y a encore quelques années, le bilinguisme était remis en question, aujourd’hui, on le favorise et admet enfin qu’il ne perturbe en aucun cas le ‚cerveau‘ de l’enfant, bien au contraire. Dès son plus jeune âge, un enfant peut parler et comprendre plusieurs langues sans problème. Dès son plus jeune âge, un enfant peut aussi apprendre une deuxième ou troisième langue.

Apprentissage ou assimilation

Mais attention, on ne peut pas parler „d’apprendre“ une langue à un très jeune âge. Il s’agit plutôt d’assimilation, et la seconde langue s’assimile alors comme une langue maternelle, même si l’enfant ne va pas se mettre à parler couramment après dix séances d’une heure ! Il ne s’agit pas d’immersion, mais de familiarisation avec d’autres sonorités. Avant six ans, les muscles audio-vocaux sont en formation. L’enfant va acquérir naturellement les intonations, l’accent, sans effort. On considère que l’oreille se ferme progressivement aux tonalités étrangères vers dix-onze ans. Il devient alors plus difficile d’apprendre une autre langue, sans accent.

Langue et culture

Apprendre, assimiler plusieurs langues enrichit la pensée. La langue ne sert pas seulement à manier des mots. Elle véhicule des cultures différentes, avec un mode de pensée et un humour particuliers à chaque culture. De ce fait, il est important non seulement d’apprendre la langue, le vocabulaire, mais aussi de s’imprégner de la culture, en entrant en contact avec les autochtones, par des livres ou des chansons, et bien sûr des séjours dans le pays.

Elever son enfant avec deux langues

Je déconseille de parler dans une langue qui n’est pas la vôtre, au risque de lui transférer vos ‚fautes de langage‘. Vous devez parler dans votre langue maternelle. Si cependant vous maîtriser parfaitement l’autre langue et que vous vous sentez bien en la parlant, alors pourquoi ne pas essayer. C’est votre naturel qui soutient toute relation affective, et donc la faculté d’apprendre de votre enfant. Si vous connaissez des personnes étrangères (nounou, ami(e)s), encouragez-les à parler à votre enfant dans leur langue maternelle : la personne dont on respecte la culture sera beaucoup plus ouverte et souriante, et donnera à votre enfant le goût de communiquer. Il est possible de mélanger deux ou plusieurs langues en parlant à votre enfant, l’important étant de le faire de façon naturelle et avec plaisir. On ne peut pas obliger un enfant à parler dans une langue étrangère ni lui faire répéter ce qu’il a appris devant d’autres personnes, fussent-elles de la famille.

En pratique

Il est donc important d’immerger le plus tôt possible son enfant dans un environnement bilingue. Avec Français à la carte votre enfant acquérira les meilleures bases du français par une approche très ludique. A raison de deux cours par semaine (c’est la durée minimale pour être bien initié), votre enfant se familiarisera peu à peu à la langue, à ses intonations et à sa culture. Le mieux serait de poursuivre ces activités bilingues pendant plusieurs années ; pour bien maîtriser une langue, un enfant doit en être imprégné durant toute son enfance.

 

Kommentar hinterlassen

Deine E-Mail-Adresse wird nicht veröffentlicht. Erforderliche Felder sind mit * markiert.