Le plaisir de lire

Je viens de parcourir mon blogue et mes anciens articles. Et voilà que je tombe sur un article intitulé „plaisir de lire“. Je vous le fais partager :

„Ce sont désormais deux petites têtes blondes et demi qui viennent chaque soir se blottir à mes côtés pour m’écouter leur raconter des histoires de pirates, de singe ou de haricot magique… 4 ans après, ce sont les mots et les images qui les intéressent. Aujourd’hui, il ont découvert qu’ils pouvaient décrypter le mot ‚PIRATE‘! Les voilà sur le chemin du plaisir de lire… Bientôt, ils vont m’échapper. Mes intonations, mes onomatopées, mes changements de voix ne vont bientôt plus leur faire peur, les faire rêver, les emporter… Bientôt, ils vont s’évader par eux-mêmes dans ces mots écrits noir sur blanc. Moins d’images, moins de dessins, plus de lettres, de virgules pour encore plus d’imaginations et de fantaisie dans leurs yeux, une fois la lumière éteinte… Bientôt, ils vont découvrir un autre plaisir de lire… et alors bientôt, nous serons assis l’un à côté de l’autre, chacun un livre entre les mains. A la fin de la journée, nous nous raconterons nos voyages respectifs dans l’univers des mots, des phrases, des récits écrits. Mais pour l’instant, il me reste ce moment magique de la lecture du soir, tantôt drôle, tantôt chevaleresque, parfois émouvante, mais un moment toujours câlin et partagé.“

Or, hier, j’étais entourée cette fois de trois têtes blondes, celles de mes fils âgés de 9, 8 et 5 ans… Pour deux d’entre eux, les mots ne sont plus un secret, et ils m’accompagnent pour faire entrer leur petit frère dans le monde magique des histoires. Hier donc nous lisions  „Nuit noire“ de Dorothée de Monfreid, que leur petit frère avait choisi. En voici un extrait :

 

C’est à lui maintenant de partir à la découverte des lettres. Ensemble, nous avons déchiffré les lettres du titre et il a su décrypter à notre grand enchantement à tous, les deux mots „NUIT NOIRE“. Quel émerveillement! Toujours le même, après trois enfants…
Nos deux grands, bien que sachant très bien lire – en allemand et en français-, ne manqueraient pour rien au monde ce délicieux moment de la lecture faite : un moment de lecture partagée où chacun de nous ajoute son intonation de voix, ses effets spéciaux, ses émotions…

Quand j’écrivais ces lignes, il y a 5 ans, je pensais que dès qu’ils seraient indépendants dans la lecture, mes enfants m’échapperaient, que ces doux moments disparaîtraient… Hier j’ai eu la confirmation que nos lectures partagées resteront un plaisir même après l’apprentissage des mots ; la lecture du soir, que je la leur fasse, qu’on la fasse à plusieurs voix,  ou qu’ils me lisent eux-même une histoire, restera notre moment câlin, notre moment magique, notre moment à nous pour des années encore. Tout simplement notre plaisir de lire.

 

 

2 Kommentare

Kommentar hinterlassen

Deine E-Mail-Adresse wird nicht veröffentlicht. Erforderliche Felder sind mit * markiert.