Un petit tour des spécialités en France

Avant notre dernier séjour en France, nous avons lu avec mes fils „Le tour de Gaule d’Astérix„, accompagnés d’une carte de France, d’un papier et d’un crayon. En France, nous avons fait notre petit tour des spécialités de France. Dans cet article n’hésitez pas à cliquer sur les liens et les photos pour découvrir de nombreuses recettes. Bonne lecture!

Dans le cinquième album de René Goscinny et Albert Uderzo, Astérix lance un pari à l’envoyé spécial de Jules César qui a encerclé leur village pour les isoler : avec son fidèle ami, Obélix, il réussira à franchir la palissade et à faire le tour de Gaule avant de revenir dans leur village avec un sac rempli de spécialité gastronomique, comme preuve de leur périple.

Astérix et Obélix font une première halte à Rouen, d’où il se dirige vers Lutèce, Paris. Là ils achètent du jambon de Paris.

Le jambon dans leur sac, ils prennent la direction de Camaracum/ Cambrai. Cambrai est bien sûr connu pour ses fameuses bêtises… hmm!? Les bêtises que font nos enfants et qui nous rendent fous, ces actions que l’ont fait par maladresse ou stupédité, comme le chantent Sabine Paturel ? Non, „les bêtises de Cambrai“! Ce sont des petits bonbons, dont la recette serait issue d’une erreur, d’une bêtise justement… d’où le nom donné à ces friandises, aromatisées à la menthe et rayées de sucre caramélisé. Aujourd’hui les bêtises se déclinent sous  différents goûts (menthe, tutti frutti, framboise…) :

De Cambrai, Astérix et Obélix prennent la route vers Durocortorum / Reims. Reims est connu certes pour sa cathédrale mais aussi pour son vin, dont les deux compères achètent deux amphores:

Nos deux amis continuent leur chemin en passant par Divodurum / Metz pour se rendre à Lugdunum / Lyon. Après avoir réussi à échapper aux légionnaires de la garnison romaine en se faufilant à travers les traboules, ils se font offrir du saucisson et des quenelles. Le saucisson lyonnais n’a toutefois rien à voir avec la „LyonnerWurst“, que ce soit le visuel ou le goût. Il se déguste froid ou chaud, en brioche ou accompagné de pommes de terre et d’un morceau de beurre, nature, truffé ou pistaché.

                           #                 

Quant à la quenelle, elle peut elle aussi se rapprocher du Knödel, mais là aussi aucune comparaison exacte :

                #                     

La quenelle étai au départ un met de pâtissier et produite pour transporter plus facilement le brochet. Plus tard, les bouchers ont repris la recette et adopté la quenelle. Qu’elle soit au brochet, à la moelle, ou même au foie, ou nature, accompagné d’une sauce tomate, d’une sauce nantua ou au beurre, la quenelle fait partie de la cuisine lyonnaise.

Mais revenons à Astérix et Obélix. Après de longues heures d’attente sur la voie romaine n° VII (la fameuse A7, autoroute du soleil, sur laquelle tous les „Parisiens“, „les Français du Nord“ partant en vacances vers le sud au mois d’août se retrouvent bloqués dans les embouteillages), ils arrivent à Nicae / Nice et y achètent une salade niçoise.

De Nice, direction Massillia / Marseille. Nos deux compères récupèrent une bouillabaisse, la fameuse soupe de poisson

               

 

Après avoir échappé à la garnison romaine, aidés par des joueurs de pétanque fabuleux,

 , Astérix et Obélix se retrouvent à Tolosa / Toulouse. Ils en profitent pour acheter ces saucisses, délicieuses accompagnées de lentilles

De Toulouse, direction Aginum / Agen, où ils se font offrir un paquet de pruneaux, fruits séchés des prunes d’Ente :

 

Sur leur route vers Burdigala / Bordeaux, ils prennent du vin. Pour vous, voici une carte des nombreux vins de Bordeaux :

 

Astérix et Obélix font une halte à Gésocribate / au Conquet, commune la plus occidentale de France et port de pêche „du bout du monde“ réputé, Astérix et Obélix auraient pu en ramener le fameux tourteau , mais ils ont préféré les huîtres, une spécialité bien française aussi!               

Ils fuient vite les Romains pour retourner au village, leur sac rempli de spécialité de Gaule :

du jambon de Paris, des bêtises de Cambrai, du vin pétillant de Reims, du saucisson et des quenelles de Lyon, de la salade niçoise, de la bouillabaisse de Marseille, des saucisses de Toulouse, des pruneaux d’Agen, des huîtres et du vin blanc de Bordeaux.

Quant à notre tour des spécialités de France, nous avons ajouté le Ricard de Marseille, la crème de Cassis de Dijon (qui accompagnera à merveille vos kirs), les madeleines de Lorraine, les Chamonix (Alsace), le far breton, le foie gras, les pastilles Vichy, les chocolats de Pralus (Roanne), les galettes bretonnes, du sel de Camargue :

 

A vous de retrouver quelle image correspond à quelle spécialité. Donnez-moi vos réponses en commentaire! 😉

  1.  
  2.  
  3.  

 

Kommentar hinterlassen

Deine E-Mail-Adresse wird nicht veröffentlicht. Erforderliche Felder sind mit * markiert.