émotions…

Ce 14 septembre 2016, Quotidien et son animateur Yann Barthès nous ont offert la première interview française du Dalaï-Lama.
A cette occasion, “frère”, comme il demande à être appelé, le Dalai-Lama, répondant à une question concernant l’angoisse et le pessisime des Européens face à la situation actuelle, réplique que nous devrions être optimistes. Beaucoup de gens meurent de faim, beaucoup vivent en période de guerre: il nous rappelle ainsi combien nous sommes chanceux de vivre en Europe.
“Nous avons suffisamment de ressources pour surmonter ces difficultés” ; ne perdons pas l’espoir. Il a aussi précisé qu’“il faut plus de compassion, /que/ c’est en se préoccupant des autres que le niveau de satisfaction augmente et qu’on en retire le maximum de bénifices.”

Enfin, Yann Barthès lui dévoile son tatouage, un mantra tibétain “OM MANI PADME HUM” et lui demande sa signification:
“il faut attiser la chaleur qui couve au fond de notre coeur et exercer notre sagesse. Puis il faut les combiner, alors on gagne une formidable paix intérieure. Et ensuite, plus important encore, avec ce genre d’exercice, on se fait davantage d’amis…”

Ainsi, après cette très belle interview, pleine d’amour et d’empathie, vient la pause musicale : un très jeune homme assis à un piano entame les premières notes musicales… et déjà je sens cette petite boule dans mon ventre… puis la caméra s’approche de ce visage juvénile qui entonne alors les premières phrases. Une voix nostalgique, claire et douce, et en même temps puissante…
La courte interview qui s’en suit le rend encore plus sympathique de part sa timidité posée et son applomb quand on le compare à Gainsbourg ou Brassens.
Vous pouvez le découvrir dans une interview qu’il a donné dernièrement à Rock en Seine

J’espère l’entendre bien vite sur les ondes allemandes…

Kommentar hinterlassen

Deine E-Mail-Adresse wird nicht veröffentlicht. Erforderliche Felder sind mit * markiert.